Les JEUX sont-ils faits ???

Faites vos jeux….Rien ne va plus !

A votre avis, les JEUX sont-ils vraiment faits ? Le chemin tout tracé, la situation sans issue, pliée ? Suis-je-le même à jamais ?

Bien sûr que non, sinon les prestations proposées n’auraient pas d’utilité !

L’orientation professionnelle n’est-elle déterminée que par les résultats scolaires, les déterminismes sociaux et familiaux, l’expérience professionnelle vécue ? Nous ne le croyons pas, nous avons la ferme conviction qu’au coeur de l’individu se trouve une aspiration profonde qui, si elle s’exprime, le conduira à exercer une profession qui lui conviendra parfaitement, qu’il sera bon dans ce qu’il fait et que cela se verra...

Le coaching, quand à lui, élargit le « champ des possibles » pour trouver un moyen de sortir d’une situation embarrassante, pour repenser sa manière de voir ...

Le développement personnel n’existe pas sans la possibilité de développer ses talents, d’acquérir de nouvelles manières d’être, plus adaptées aux situations rencontrées...

Mais, en quoi les JEUX sont-ils faits ?

« En papier, en carton, en plastique » répondit l’enfant !
Mais de quels JEUX parle-t-il ?
Il pense bien sûr à des jeux pour jouer !
Quel rapport, nous direz-vous, avec les prestations proposées sur ce site qui a l’air plutôt sérieux ?


Figurez-vous qu’au BUREAU des GUIDES, on utilise des jeux de plateau, des jeux de cartes !
On ne le fait pas tout le temps, bien sûr, mais pour nous, c’est une bonne manière de faire connaissance ! Plus encore, c’est un excellent moyen d’exprimer ce que l’on vit, ce que l'on ressent et aussi un excellent moyen d’élargir le champ des possibles !
Nous allons citer ci-après les différents jeux utilisés.

Ne résistant pas à l’envie de faire un nouveau jeu de mots, nous posons maintenant la question :

« le JE est-il fait ? »

La question qui apparaît ici est relative au changement de personnalité.
Peut-on devenir quelqu'un’un d’autre ? Est-ce d’ailleurs souhaitable ? Notre conviction, en la matière, est qu’il faut commencer par s’accepter soi-même, plus encore, par s’aimer soi-même (indépendamment de la possible déception provoquée par notre comportement), ce que l’on appelle l’estime de soi.
Nous faisons nôtre cette citation de Carl ROGERS célèbre psychologue humaniste nord-américain (1902-1987) « c'est quand on s'accepte comme on est qu'on peut changer ».

Avant de présenter les différents jeux utilisés, disons un mot sur la manière de les utiliser,

Manières de jouer :

Lors d’un travail individuel, nous utilisons les 2 manières suivantes :

  • Choix réfléchi d’une ou plusieurs cartes en réponse à une question posée (par exemple : parmi une liste de métiers, choisir les métiers qui nous plairaient ou encore parmi une liste de ressentis, choisir ceux qui correspondent le mieux à notre propre ressenti vis-à-vis d’un vécu). Nous qualifierons cette approche de « déterministe » dans la suite de cette page.
  • Choix au hasard d’une ou plusieurs cartes parmi un jeu, également en lien à une question posée (par exemple, tirer au hasard une liste de 10 métiers permet de se positionner par rapport à chaque métier, de se poser des questions qu’on ne s’était jamais posées) cela élargit le champ des possibles, parfois aussi le hasard fait bien les choses, c’est ainsi qu’en procédant de cette manière un client a exprimé qu’il avait un excellent odorat, il a par la suite choisi un parcours scolaire lui permettant de mettre en valeur ce talent auquel nous n’aurions sans doute pas pensé en utilisant une autre méthode !

Lors d’un travail d’équipe (ateliers), le partage des ressources du jeu (en principe, une seule carte ne peut-être choisie par 2 joueurs) peut faire l’objet, en cas de déception, d’un arbitrage, obligeant l’un et l’autre des joueurs à argumenter sur sa motivation, à l’illustrer par un vécu, ce qui est très profitable à chacun (appropriation de son expérience).

Liste des jeux utilisés :